Le Grand prix de la 36e édition du festival du cinéma américain de Deauville a été décerné samedi à « Mother and child »
 
« Mother and Child » (« Mère et enfant », sortie prévue le 17 novembre), de Rodrigo Garcia – fils du prix Nobel de littérature colombien Gabriel Garcia Marquez -, Grand Prix au festival américain de Deauville le mois dernier, propose un conte déchirant sur le destin croisé de trois femmes confrontées à leur identité maternelle. Karen (Annette Bening, encore) est tombée enceinte à l’âge de quatorze ans et dans l’Amérique des années soixante, a été contrainte d’abandonner cet enfant. Trente-cinq ans plus tard, elle n’arrive pas à le pardonner à sa mère, tandis que sa fille Elizabeth (Naomi Watts), devenue une dure et brillante avocate, s’interdit toute implication affective. Elizabeth n’a jamais tenté de retrouver la trace de sa mère biologique. Jusqu’au jour où elle tombe enceinte à son tour, éloigne le père et décide d’avoir son enfant, seule. En ville enfin, une jeune femme, Lucy (Kerry Washington), désespérée de ne pouvoir avoir d’enfant, se lance dans une procédure d’adoption. Au-delà de la famille recomposée, souvent portée à l’écran, ces deux longs métrages suggèrent d’autres modes d’organisation familiale, de moins en moins conformes au noyau papa-maman-enfants d’une publicité pour boisson du petit-déjeuner sur nappe à carreaux.