Depuis le séisme survenu en janvier à Haïti, les familles françaises ayant engagé une procédure d’adoption concernant un enfant du petit pays sont en alerte. Leurs inquiétudes ont redoublé quand a débuté il y a un peu plus d’un mois une forte épidémie de choléra. Plusieurs couples ont écrit au gouvernement afin que soient de nouveau accélérées les formalités administratives afin de soustraire le plus rapidement possible les jeunes enfants à la menace du choléra. En guise de réponse, une équipe sanitaire française a été dépêchée sur place. Composée d’un pédiatre, deux infirmiers, deux puéricultrices et un aide soignant cette équipe doit « assurer le fonctionnement d’un centre de traitement médicalisé mis en place au sein de l’ambassade » et offrira « une veille et un soutien des crèches de Port-au-Prince en lien avec la Croix-Rouge », précise un communiqué des ministères de la Santé et de la Justice Elle sera également chargée d’une mission d’enquête d’une durée d’un mois afin de déterminer les conditions dans lesquelles les enfants pourraient faire l’objet d’un rapatriement anticipé.

 

Source :