Adoption et sexualité, voilà une association a priori inattendue.

Mais en regardant d’un peu plus près, elle est loin d’être due au hasard.
Que ce soit du point de vue des parents ou des enfants, il y avait bien des choses à dire : rapport entre stérilité et sexualité, histoire de l’enfant, intimité, adolescence, …

A retenir, entre autres textes :
un entretien avec Catherine Borella sur la stérilité et ce qu’elle nomme  la fécondité adoptive, le point de vue rare d’un père, un OAA explique comment il prépare et accompagne à l’adoption d’un enfant grand qui peut avoir été témoin ou victime d’actes sexuels, les voix croisées de trois adoptés sur la sexualité de leurs parents…qui ne les regarde pas,  ainsi que deux articles abordant la problématique de l’attirance sexuelle génétique.

 Le visuel de couverture intègre la reproduction d’un tableau d’Amy, jeune adoptée, qu’elle a intitulé Tu veux savoir ?. Le dossier est illustré par des dessins extraits de la bande dessinée de Jung, Couleur de peau miel.

Éditorial de Geneviève Miral : « Et l’école, çà se passe bien ? »

Dossier Adoption et sexualité Janice Peyré, Claire Tridon

Ce thème est abordé à la fois du point de vue des parents (couple hétérosexuel, couple homosexuel, célibataire) et de celui des adoptés. Ce dossier ne prétend évidemment pas être exhaustif, mais invite à partager et à s’approprier un sujet complexe, délicat, intime et collectif à la fois. Des contributions de professionnels côtoient des témoignages, des écrits et des visuels du dessinateur Jung, lui-même adopté.

Entretien avec Catherine Borella Propos recueillis par Claire Tridon

La philosophe Catherine Borella, auteur d’un ouvrage passionnant et émouvant, « Le rire de Sarah, une femme face à la stérilité »,
s’est entretenue avec la rédaction d’Accueil.

Du côté des célibataires Témoignage d’une maman

Lorsqu’elle entame une procédure d’adoption en tant que célibataire, elle n’imaginait pas que la sexualité allait prendre autant de place dans cette démarche.

Le point de vue d’un père Témoignage de Pierre

Pour encore bon nombre de personnes, la sexualité reste liée à la reproduction et du coup, les mots adoption et sexualité deviennent antinomiques. La sexualité est un sujet toujours un peu tabou et par définition intime ; a fortiori pour un homme. L’adoption est plus publique, sociale, médiatique, on trouve aujourd’hui sur Internet de nombreux forums sur ce thème ; pour autant, ce sont essentiellement les femmes qui y écrivent. Demander à un homme, père adoptif d’écrire sur le sujet de l’adoption et sexualité pose d’emblée ces deux contraintes.

Adopter un enfant (être né) d’un viol : réalité ou fantasme ? Janice Peyré

Lors des entretiens dans le cadre de l’agrément, les candidats à l’adoption sont invités à réfléchir aux divers éléments de l’histoire d’un enfant qu’ils se sentiraient capables d’assumer, mais aussi à ce qu’il leur semblerait difficile à porter ou impossible d’accompagner le jour où l’enfant souhaiterait en savoir plus sur « l’avant adoption ». Certains disent redouter des histoires portant sur les circonstances de la conception de l’enfant : une mère qui se serait prostituée, qui aurait été violée ou victime d’inceste, un géniteur qui serait donc client, agresseur, abuseur…

Intimité et adoption
Témoignage de Christine

Adopter un enfant grand, la facilité à plus d’un titre ! Inutile de réfléchir à la manière de lui révéler son adoption, il le sait parfaitement et pour cause, il en était acteur avec nous. Pas de souci non plus avec les actes de la vie quotidienne, il est déjà grand, il sait manger seul, se laver seul, s’habiller seul… Et pourtant, cela peut parfois être perturbant dans l’intimité familiale.

Accueillir un enfant grand : respect, vigilance, réparation Propos recueillis auprès des personnes chargées du suivi post-adoption de Médecins du Monde

Tout parent qui accueille un enfant grand doit être préparé à prendre en compte son âge, son histoire, son environnement, les codes culturels, les tabous, les interactions humaines, et les abus possibles. L’OAA Médecins du Monde a bien voulu nous dire comment il prépare et accompagne les familles.

Sexualité et adolescence vues par un gynécologue Monique Cazin

En consultation, ce sont presque toujours les mêmes questions que pose l’adolescent(e) au médecin. S’il est facile d’apporter une réponse aux questions physiologiques et anatomiques, toutes les autres en disent long sur l’attente, le doute et les craintes de chacun.

L’adolescence, « la plus délicate des transitions » Laurence Morel

Adolescence et sexualité ne vont pas sans le rêve, les rêveries, les fantasmes qui donnent accès à l’autre dans la rencontre amoureuse. Chez l’humain, la sexualité se divise en deux temps distincts, celui de l’enfance puis sa réactualisation à la puberté, ce qui lui donne toute sa complexité. Freud et Lacan n’hésitent pas à la dire « traumatique », c’est-à-dire faisant effraction pour nous, êtres de langage. Ceci peut éclairer certaines réponses des adolescents à cette délicate transition.

« La sexualité de mes parents ne me regarde pas… » Julien Pierron, Cécile Février et Suzanne de l’association « La Voix des Adoptés »

Quelle perception peuvent avoir les adoptés adultes de la sexualité de leurs parents, notamment lorsque ceux-ci souffrent de stérilité ? Dans quelle mesure cela influence-t-il leur propre représentation de la sexualité ? Des difficultés de procréation peuvent-elles être transmises ? Trois membres de l’association La Voix des Adoptés ont accepté de répondre à ces questions, trois approches différentes…

Inceste, es-tu là ? Agnès Auschitzka, avec la collaboration d’Élisabeth Auvillain

Le désir sexuel, fantasmé ou réel, éprouvé par des personnes adoptées ou séparées pour un membre inconnu de leur famille biologique à l’occasion de retrouvailles, interroge la question de l’inceste. Enquête, analyse et hypothèses.

Préparer la rencontre. Mieux vaut prévenir que guérir Monica Bradley

Depuis 2005 les recommandations officielles britanniques en matière d’accompagnement et de préparation d’adultes adoptés aux retrouvailles avec des parents de naissance incluent la nécessité d’aborder la question de l’attirance sexuelle, connue sous le nom de « Genetic Sexual Attraction » (GSA), ou « attirance sexuelle génétique ». Le fait que les autorités reconnaissent que ce phénomène longtemps méconnu, souvent dénié, peut advenir est salué par l’ensemble des professionnels œuvrant dans le champ de la post-adoption.