Nous sommes en train de préparer un numéro de la revue Accueil dont le dossier sera consacré aux « mots de l’adoption ». Le principe étant de faire un petit détour par le vocabulaire de l’adoption pour relever les bons et les moins bons mots qui jalonnent le parcours des adoptés et des parents par adoption, pour décrypter ce qui se cache derrière des expressions cent fois reprises : deuil de l’enfant biologique, parcours du combattant, passer de l’enfant rêvé à l’enfant réel…
Les mots que nous utilisons pour nommer l’abandon, les parents de naissance, pour parler de son vécu de parents, de son désir d’enfant.

Nous avons donc envie d’avoir des témoignages de parents, de personnes adoptées sur tous les bons (et souvent nettement moins bons) mots que nous avons forcément eu à trouver sur notre chemin (les « Combien il vous a coûté ? », « vous connaissez ses vrais parents ? », « ils sont vraiment frères et sœurs ? », « c’est beau ce que vous avez fait » et toutes les gracieusetés incontournables dont aucun de nous ne peut avoir été exempté). Pour les adoptés, je crois qu’il a aussi beaucoup de matière dans le registre de ce qu’ils peuvent entendre au quotidien – si je me réfère à ce que mes enfants me racontent – et je crois que nous sommes loin d’imaginer tout ce que certains d’entre eux peuvent entendre et ressentir.

Comment répondez-vous à cela ? Comment le prenez-vous ? Vos enfants ?

Comment nommez-vous les parents de naissance, l’acte d’abandon, lorsque vous en parlez à vos enfants ? et pourquoi ? Quels sont les mots qui vous mettent mal à l’aise, ceux avec lesquels vous vous sentez plus en confiance ?

Sur les grands classiques qui jalonnent le parcours des postulants, en particulier « le deuil de l’enfant biologique », « passer de l’enfant rêvé à l’enfant réel » : avez-vous eu l’occasion de l’aborder lors de votre procédure d’agrément ? comment percevez-vous ces assertions ? Qu’est-ce qu’elles vous évoquent ?

Que vous soyez postulants à l’adoption, parents ou personnes adoptées, vos témoignages, réflexions, anecdotes alimenteront la réflexion pour ce numéro et pourront être publiés de façon anonyme si vous le souhaitez (à préciser dans vos messages).


Vous pouvez les adresser à : frederique.lefloch @adoptionefa.org d’ici à la mi-mai.

Merci à tous.

Geneviève Miral

Pour le comité de rédaction de la revue Accueil