Tant attendu, l’enfant qui arrive enfin dans sa famille fait bouger le système familial et met en route une « dynamique » neuve. Sa venue n’est pas toujours synonyme de sérénité :
Un enfant (qu’il soit biologique ou adopté) génère dans les débuts de sa vie dans sa nouvelle famille beaucoup de joies mais aussi souvent bien des difficultés.
L’enfant qui a été l’objet d’un désir si fort et a suscité tant de rêves chez ses parents, amène souvent ceux-ci, à se trouver quelque peu envahis et débordés, quand il est là, enfin, « pour de vrai ».
Ainsi, au sein de réciproques découvertes, les débuts de la vie commune ne seront pas toujours ceux auxquels chacun aspirait.
Que les adoptants se rassurent ! Lorsque celles-ci surgissent, les premières difficultés, si éprouvantes qu’elles puissent être parfois, ne préjugent en rien de la qualité de l’attachement à venir.
Toutefois, il convient de rappeler que mieux les parents sont informés et préparés à l’arrivée de cet enfant qui vient de l’étranger, mieux se fera l’adaptation.

En savoir plus :