Bonjour à tous,

Nous avons appris ces derniers jours que l’activité de l’ORCAN cesserait à la fin de l’année 2016.

Pour rappel l’ORCAN est l’Organisation Régionale de Concertation sur l’Adoption de Normandie, service spécialisée pour accompagner les situations des enfants pupilles à besoins particuliers, ainsi que des projets parentaux vers eux et mener une reflexion sur le delaissement parental.
http://www.calvados.fr/cms/accueil-calvados/actions-departement/assurer-la-solidarite/agir-enfance-famille/adoption/organisation-regionale-de-concertation-sur-l-adoption-en-normandie

Cette fin programmée est justifiée par des problèmes de financements. Pour rappel une petite partie de ce service était subventionnée par la DGCS et le solde par les 3 départements (Calvados, Manche et Orne).

 

______________________________________________________________________________

Mauvais temps pour les pupilles de l’Etat
 Une fois encore les pupilles de l’État sont victimes de délaissement institutionnel. Créée en 2004, l’Organisation régionale de concertation de l’adoption en Normandie (ORCAN), l’une des rares structures en France spécialisée dans l’adoption d’enfants à besoins spécifiques, devrait arrêter ses activités à la fin de l’année.

Ainsi en a décidé récemment le comité de pilotage du dispositif. Malgré son rôle primordial dans l’adoption d’enfants pupilles de l’État, grands, malades ou porteurs de handicap, malgré de multiples rapports préconisant le développement de ce type de structures, malgré la mobilisation de professionnelles (voir le Plaidoyer pour l’adoption nationale), l’ORCAN fait les frais du désintérêt manifeste de nos institutions pour les enfants les plus vulnérables de notre pays.