lire la synthèse n°8 : (cliquer sur le lien ou sur l’image pour accéder au document pdf complet)

unafetreunpere

UNAF-Etre pére aujourd’hui

Edito de Marie-Andrée BLANC, Présidente de l’UNAF
La  question  des  pères,  de  leur  place,  de  leur  rôle  dans  les  familles  d’aujourd’hui
est devenue un axe important de réflexion de notre société. Elle reste toutefois en
tension entre célébration des « nouveaux pères » (forcément investis, attentifs…) et
craintes d’une fragilisation – voire d’une déperdition – du lien paternel par rapport au
lien maternel. D’où l’importance de politiques publiques qui sécurisent et préservent
le lien auquel tout enfant a droit avec ses deux parents, même lorsque le lien conjugal
s’est rompu 1 . Dès lors, comment inciter les pères à s’investir dans leur famille, pour
un plus grand équilibre des rôles parentaux auprès des enfants ?
Pour en trouver les clefs, nous avons voulu, donner la parole aux pères, à travers un
questionnaire qui sollicitait véritablement leur expression. Alors que les hommes sont
réputés peu répondre aux enquêtes écrites, les taux de retour de notre enquête ont
prouvé le contraire. Si on leur donne la parole, les pères sont prêts à s’exprimer et
même à témoigner, notamment leurs réponses aux questions ouvertes. Pour la pre-
mière fois, certains questionnaires ont été accompagnés de remerciements écrits,
révélant un vrai besoin d’expression de certains pères. Aussi, à côté de résultats
purement quantitatifs, nous avons fait le choix de retranscrire quelques « paroles de
pères ». Il est à noter que les différences territoriales sont très peu marquées dans
cette enquête, elles n’apparaissent donc pas dans la synthèse.
Pour l’UNAF, il s’agissait de comprendre comment les pères se perçoivent, quelles
sont  leurs  attentes  et  leurs  difficultés.  Un  triple  enjeu  en  ressort  :  que  les  pères
puissent et osent être pères ; que les enfants tissent des liens forts avec leur père ;
que les mères ne soient pas cantonnées aux tâches familiales et puissent trouver un
relais auprès de pères plus investis.