Cette étude présente une synthèse des résultats de l’enquête française inéditeLe devenir des jeunes ayant grandi dans une famille adoptive : enquête sur les adoptés et leurs frères et sœurs, à laquelle 650 jeunes de 15 à 30 ans et 800 parents ont répondu en apportant leurs témoignages.

L’enquête a été réalisée en 2013-2014 par Enfance & Familles d’Adoption et deux centres de recherche. Les responsables scientifiques de l’enquête sont :

Michel Duyme, psychologue, directeur de recherche au CNRS, Université de Montpellier; Farid El Massioui, professeur, UFR de psychologie, Université Paris 8; Jacques Vaugelade, chercheur démographe (IRD)

L’enquête a reçu le soutien financier de la région Île-de-France, dans le cadre de son dispositif « PICRI » (Partenariats institutions-citoyens pour la recherche et l’innovation). 


La synthèse de l’étude est désormais à votre disposition : télécharger la synthèse de l’étude Le devenir des jeunes ayant grandi dans une famille adoptive

 

INTRODUCTION :

Prolongeant et complétant des recherches antérieures menées sur les enfants adoptés en France, la présente étude concerne le parcours scolaire, l’adaptation sociale et la qualité de vie des jeunes adoptés de 15 à 30 ans. Ces notions sont étudiées en fonction de différentes variables, comme le genre (masculin-féminin), l’âge de l’enfant au moment de l’adoption, l’origine (continent), les conditions de vie préadoptive, les relations parent-enfant, les discriminations.
Les recherches internationales sur la scolarisation et l’orientation des enfants adoptés tiennent rarement compte de l’origine géographique des enfants. Les adoptions en France concernent de façon presque égale tous les continents (sauf l’Océanie).
La comparaison des adoptés et des enfants que nous désignerons tout au long de ce rapport comme « biologiques » – c’est-à-dire nés au sein des familles adoptives (comparaison déjà expérimentée dans l’étude réalisée par Enfance & Familles d’Adoption en 2004, Vaugelade et al, 2008) – est riche d’enseignements. Elle a rarement été mise à profit dans les études précédentes sur l’adoption.
C’est donc un vaste panorama des jeunes adoptés et des familles dans lesquelles ils ont grandi que propose cette étude – panorama qui devra évidemment être étudié plus en détail dans des travaux ultérieurs afin de mieux comprendre, connaître et accompagner les adoptés et leurs familles.