efa appel temoignagesLe prochain dossier de la revue Accueil sera consacré aux pères, et nous serions heureux de recueillir vos témoignages : pères mariés, pères seuls, pères en couple (avec une femme ou un autre homme), pères d’enfant unique, de plusieurs enfants, futurs pères… vous avez la parole

Mais les mères aussi ont la parole sur ce thème ! Elles pourront parler du père de leur(s) enfants ; elles pourront évoquer, lorsqu’elles élèvent seules leur(s) enfant(s) comment ces derniers vivent ou ont vécu l’absence de père adoptif et nous dire si l’absence de père a une incidence sur l’image du père biologique.

Les adultes adoptés pourront, eux, parler de leur père, et pour ceux d’entre eux qui sont devenus père à leur tour, de leur(s) enfant(s)…
Voici quelques pistes – non exclusives – qui pourront vous guider dans vos réflexions et témoignages.

– Pour vous, pères ou futurs pères, l’adoption a-t-elle été un chemin douloureux, compliqué, évident ? Un renoncement ? Une renaissance ?
– Comment vous êtes-vous préparés ? Si vous êtes un couple, pensez-vous avoir eu le même rôle que celui de votre compagne ou compagnon ? Quel a été votre rôle dans le projet parental, la préparation de l’agrément, les démarches ?
– Vous êtes-vous beaucoup impliqués pendant la préparation ? Comment avez-vous vécu cette préparation ? et l’arrivée de l’enfant ?
– Votre place de père s’est-elle installée naturellement, ou avez-vous eu du mal, par rapport à votre enfant ? par rapport à leur mère ? Vous êtes-vous senti père très vite, ou cette place s’est-elle tissée petit à petit ?
– Si vous êtes en couple avec un autre homme, quelle est la complémentarité dans vos rôles ?
– Certains enfants n’ont connu que des femmes pendant leur début de vie et peuvent être surpris par leur père. Si cela a été le cas pour votre enfant, pouvez-vous nous raconter ?
– À l’inverse, l’image du père adoptif peut être préservée de l’idée de l’abandon – souvent liée à la mère et donc reportée sur la mère adoptive. Le père peut alors jouer un rôle de « passeur », avoir une relation plus facile avec l’enfant. Si c’est votre cas, pouvez-vous nous raconter ?
– Au moment de l’adolescence, stade de développement dont on sait combien il peut être « chahutant », avez-vous eu le sentiment d’avoir tenu une place ou un rôle particulier en tant que père ?
– La question des origines est souvent focalisée sur la mère de naissance. Votre enfant évoque-t-il son père biologique ? De quelle façon ? Et vous-même, père ou mère – seul(e) ou en couple –, avez-vous été amené(e) à lui en parler ?
– Vous élevez seule votre enfant. Comment l’absence de père se passe-t-elle pour lui ? Et pour vous ? Vous êtes-vous assurée de la présence d’une « figure masculine » et si oui, quel est le profil de la personne ? Avez-vous le sentiment que votre enfant reporte ou projette un éventuel désir de père sur son père biologique, ou que cela influence les représentations qu’il peut avoir de lui ? Ou au contraire n’en parle-t-il jamais ?
– Un homme est entré dans votre vie après que vous avez adopté. Comment cela s’est-il passé avec l’enfant ?
– Vous élevez seul votre enfant. Comment l’absence de mère se passe-t-elle pour lui ? Et pour vous ? Vous êtes-vous assuré de la présence d’une « figure féminine » et si oui, quel est le profil de la personne ? Avez-vous le sentiment que l’absence de mère ait, pour votre enfant – et pour vous-même – une influence sur l’image de sa mère biologique ?
– Une femme est entrée dans votre vie, après que vous avez adopté. Comment cela s’est-il passé avec l’enfant ?

Vos témoignages, réflexions, anecdotes alimenteront la réflexion pour ce numéro et pourront être publiés de façon anonyme si vous le souhaitez à préciser dans vos messages. Vos témoignages seront très précieux ! Merci de les envoyer avant le 8 mars 2017
à l’attention de Frédérique Le Floch revue.accueil@adoptionefa.org